FOND_ECRAN_Komilfo_MARS_2017

La SAPN – FNE 05, Mountain Wilderness, le Collectif Ras-le-rallye et FNE PACA demandent l’annulation du Rallye Monte Carlo

Dans un communiqué ce mardi a SAPN – FNE 05, Mountain Wilderness, le Collectif Ras-le-rallye et FNE PACA réaffirment  leur ferme opposition à la tenue de l’édition 2021 du Rallye Monte Carlo, qui plus est dans le contexte sanitaire et environnemental actuel. Ils disent avoir appris " avec stupeur et consternation" l’avis favorable de la Commission départementale de sécurité routière. Ils demandent l'annulation de l'épreuve.

Le communiqué de presse du 12 janvier 2021

Maintien du Rallye Monte-Carlo, édition 2021 : pourquoi nous ne pouvons pas l’accepter dans les conditions sanitaires et environnementales actuelles.
 

Ce lundi 11 janvier, la SAPN – FNE 05, Mountain Wilderness, le Collectif Ras-le-rallye et FNE PACA
s’adressaient à Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé et Barbara Pompili, ministre de la
Transition Ecologique et Solidaire, pour réaffirmer leur ferme opposition à la tenue de l’édition 2021 du Rallye Monte Carlo, qui plus est dans le contexte sanitaire et environnemental actuel.
C’est avec stupeur et consternation que nous avons pris connaissance de l’avis favorable de la Commission départementale de sécurité routière (CDSR) ce jeudi 7 janvier pour la tenue du Rallye MonteCarlo 2021 du 18 au 24 janvier, qui doit parcourir toute la région sud-est de la Principauté de Monaco au département des Hautes-Alpes. Il est particulièrement choquant que l’on puisse envisager la tenue d’unévénement sportif d’aussi grande envergure et sur un territoire aussi important, dans l’état actuel des choses.
Le contexte sanitaire rend inacceptable l’organisation d’un tel événement. Le sud-est de la France est considérablement impacté par l’épidémie de Covid-19 et la majorité des départements de la région PACAont déjà avancé leur couvre-feu à 18h. Les bars, restaurants, lieux culturels, stations de ski (etc.) doivent
survivre à une fermeture toujours plus longue. La population fait des efforts et souffre humainement etéconomiquement de cette pandémie . Ne serait-il pas déraisonnable de tenter les spectateurs à se rendre coûte que coûte sur le parcours, se mettant ainsi en danger et risquant de réduire à néant les efforts de
tous ? La mobilisation supplémentaire des moyens humains (forces de sécurité, pompiers) ne pourrait-elle
pas être plus utile sur d’autres fronts ?
Lors de l’annulation de l’Enduropale du Touquet, la préfecture locale affirmait : « la situation internationale et la mobilisation des services publics dans le cadre de la stratégie vaccinale, nous empêchentd’organiser cette édition même à huis-clos, dans de bonnes conditions » et que « organiser un Enduro alors
que les bars, les restaurants seront fermés, c'est un non-sens économique ». La situation dans le sud-est n’est-elle pas tout aussi alarmante ?
Ajoutons le coût environnemental démesuré et insupportable de cet événement. Tout le monde, le proclame : le monde d'après la crise ne pourra pas être comme celui d'avant. Tirons-en les leçons etprenons nos responsabilités : si l'on peut espérer un vaccin pour terrasser le SARS-Cov2, il n'y en aura jamais
pour faire disparaître rapidement les gaz à effet de serre.
Le Rallye Monte Carlo est une manifestation anachronique à laquelle il est temps de mettre un terme : mettre la voiture individuelle sur un piédestal et favoriser de tels rejets de CO 2 pour le plaisir d'une minorité n'est pas compatible avec la société économe en énergie que nous devons rapidement préparer(ces bolides consomment plus de 50L/100 km, sont accompagnés de cohortes de voitures et camions suiveurs et survolés par de nombreux hélicoptères). On nous dit aussi que cette épreuve est bien encadrée,
que toutes les dispositions sont prises pour limiter voire supprimer les éventuelles nuisances, on nous rétorque que cela fait vivre les territoires de montagne : mais à l'avenir, qui voudra venir dans un pays sans neige l'hiver et complètement desséché l'été ?
Laisser se dérouler de telles manifestations dans des espaces protégés (zone d’adhésion de Parc National, zones classées Natura 2000), est un non-sens pour la préservation de ces sites. Des dégradations et infractions ont lieu constamment (dépassement des zones autorisées pour les essais, présence de
 spectateurs dans des zones interdites voire protégées, piétinement des prés et culture, coupes d’arbres y compris dans les propriétés privées, feux en forêt, perturbation de la faune, etc.). L’expérience nous a prouvé que les réglementations n’étaient pas respectées et que leur transgression se faisait dans la pluscomplète impunité.
Au vu de tous ces arguments, de la situation sanitaire, de l'urgence climatique, nos associationsdemandent aux pouvoirs publics de prendre les dispositions nécessaires pour faire cesser la manifestation aujourd'hui anachronique que constitue le Rallye Monte Carlo. Nos associations ont, à ce titre, demandé un rendez-vous d’urgence avec la Préfète  des Hautes-Alpes.

 

 

Le Rallye de Monte Carlo aura bien lieu et à huis clos. La confirmation officielle devrait intervenir ce mercredi ou ce jeudi via la préfecture des Hautes-Alpes après consultation des autres préfectures concernées. Pour autant et avec ce que l'on vit depuis 9 mois...,les amateurs de sports auto sont invités à vraiment attendre l'annonce officielle pour se réjouir!

Le point sur le programme modifié avec Jean-Jacques Marcellin :

La liste des engagés au 89é Rallye Monté Carlo dont la tenue du 21 au 24 janvier est d'ailleurs sortie ce lundi 

Dans la catégorie reine, pas de surprise de dernière minute même si la logistique de l’équipe M-Sport promet d’être difficile pour amener les autos officielles.

En WRC-2, Andreas Mikkelsen sera bien entendu un concurrent à la victoire, tout comme Eric Camilli et Adrien Fourmaux pour ne citer qu’eux !

Parmi les 84 équipages engagés au moins 5 équipages amateurs selon la tradition des Alpes du Sud (+ Sébastien Ogier ! ) mais bien moins qu'à l'habitude: ils étaient 12 par exemple l'année dernière.

 

N°68 : Joris Grimaud avec Maxence Moynier sur Peugeot 208 R2

 

N°72 : Le Haut-Alpin Nicolas Latil avec Jérome Degout sur Peugeot 208 Rallye 4 R2

 

N°75 : Le Gapençais Jean-Paul Marcaillou avec Martine Salignon (du Vaucluse) sur Peugeot 208 R2

 

N°95 : Jonathan Villy et son frère Ronald de saint-Crépin sur Citroën DS3 R1

 

N°96: Les Caturiges Lucas et Loan Biagetti  sur une Renault Twingo R1

 

Mon image Mon image Mon image

 

 

 

Ils s’adaptent une nouvelle et énième fois !  Les organisateurs du 89è Rallye Monte Carlo ont été contraint de revoir une nouvelle fois leur copie et le programme de cette édition qui se déroulera à huit clos si les autorités de l’État donne leur accord ,attendu ce lundi, après l'avis favorable et unanime de la commission concernée jeudi dernier à Gap.

L'installation des couvre-feux dans les Hautes-Alpes et les Alpes Maritimes  puis à présent dans  les Alpes de Haute-Provence à contraint l'Automobile Club de Monaco a ré-organiser (peut-être pour la 10è fois !)le déroulement de l'épreuve.

Des débuts de journées anticipés et des épreuves spéciales avancées

Ce sera le cas dés le 1er jour le jeudi 21 janvier avec un départ du rallye à 13h10  et la spéciale St-Disdier- Corps (Dévoluy) avancée à 14h08 tout comme celle du Valgau (St Maurice-St Bonnet) avancée à 15h06 et un  retour au parc à Gap à 16h59.

Le vendredi 22 toutes les spéciales sont avancées et le deuxième passage dans  Montauban sur Ouvèze/ Villebois les Pins et supprimé  pour un retour à gap à 17h06 .

Le samedi après la suppression de la spéciale de St Apollinaire, les 3 spéciales sont elles aussi avancées avec comme prévu un seul passage dans St Clément-Freissinières.

Le final du dimanche matin n'est pas modifié.

Pour ne rien arranger, l'écurie Britannique M-Sport pourrait ne pas participer au Rallye Monte Carlo du 21 au 24 janvier prochain , si celui-ci est confirmé.

Des rumeurs de plus en plus insistantes font état d’un très probable forfait de l’équipe Anglaise avant même le départ. De gros soucis de logistiques liés à la crise sanitaire au Royaume Uni pourraient avoir raison de sa participation. C’est somme toute logique avec la variante du COVD et la situation jugée hors de contrôle en Angleterre.

Si tel était le cas ce serait un gros coup dur pour l’équipe Anglaise qui verrait ses deux Fiesta de Greensmith et Suninen rester au garage tout comme la Fiesta Rally2 de Fourmaux.

Et pour compliquer le tout, il faut savoir que le gouvernement de la Principauté monégasque a décidé d'avancer son couvre-feu à 19H00 dès lundi, entraînant la fermeture le soir des restaurants face à des signaux épidémiques qui ont "viré à l'orange", Jusqu’à présent, il démarrait à 20 heures, avec une dérogation à 22 heures pour les personnes justifiant d’un repas dans un restaurant. L’accès des restaurants de Monaco avait déjà été limité aux seuls résidents, salariés et personnes séjournant à l’hôtel.

pas d'accords
rallye monte carlo