OT Orcières

Digne-les-Bains : Patricia Granet-Brunello explose en plein conseil municipal et appelle l'opposition au respect

Situation explosive au sein de conseil municipal de Digne-les-Bains. Les élus se sont réunis ce mardi soir pour évoquer plusieurs dossiers au sein de la salle de l'Abbé Féraud. Des sujets qui ont provoqué beaucoup de débats. Patricia Granet-Brunello, la maire de la commune, a appelé l'opposition au respect après des échanges tendus avec Gilles Chalvet. Un évènement assez rare :

Gilles Chalvet, l’élu d’opposition, a expliqué avoir simplement voulu faire remarquer au premier adjoint « l’absence de réponses claires  à ces questions » portant sur la présentation du budget. Il dénonce aujourd’hui dans un communiqué « un pétage de plomb  comme on n’en avait jamais vu au sein du conseil municipal ».

Le communiqué de Gilles Chalvet :

Suite à la présentation du budget par le premier adjoint, l'opposition a été invitée a s'exprimer. Gilles Chalvet a alors formulé plusieurs questions précises et étayées, notamment sur des emprunts importants, leur affectation, ainsi que la dette. Le premier adjoint s'est alors contenté d'une longue mais approximative argumentation, contournant « habilement » les principaux points critiqués. Constatant cette volonté manifeste de « noyer le poisson », Gilles Chalvet – qui s'est toujours exprimé avec calme et de façon courtoise – a eu l'impudence incroyable de simplement faire remarquer au premier adjoint l'absence de réponses claires à ces questions pourtant fondamentales.

Mme la maire s'est alors donnée en spectacle avec un « pétage de plomb » comme on n'en avait jamais vu de mémoire de Dignois au sein du conseil municipal... sans doute comme une ultime diversion pour sauver son premier adjoint de la difficulté à expliquer les zones d'ombres du budget.

Appelant de façon surréaliste au « respect », celle qui avait à plusieurs reprises invectivé et insulté publiquement ses opposants pendant la campagne des municipales, a outrepassé ses prérogatives de présidente du conseil municipal. Ni le règlement intérieur, ni le Conseil constitutionnel qui a reconnu le droit d'expression des élus locaux comme une « liberté fondamentale » n'autorisent Mme la maire à un tel excès d'autoritarisme doublé d'une agressivité flagrante.

En ces circonstances, rien ne peut justifier une telle attitude et on ne peut que s'inquiéter de cette incapacité à contrôler ses nerfs et sa personne quand on se doit d'être un élu responsable et exemplaire, surtout en pleine période de crise sanitaire et économique.

Envers une municipalité qui entraîne notre ville à la dérive, n'attendez-pas de Gilles Chalvet et des élus de Terre dignoise une opposition docile et complaisante – il y a d'autres groupes pour cela – mais bien une vigilance constante par une saine contradiction républicaine et démocratique.

C'est bien là que se situe le véritable respect que l'on doit à tous les Dignois.

 

L'intégralité du conseil municipal est à retrouver ici 

Explosif
conseil municipal
digne-les-bains