Serre Che

Hautes-Alpes : Le promoteur du fort des Têtes convoqué devant le tribunal de commerce de Paris pour une facture de 277 000 euros non honorée

Le promoteur du Fort des têtes à Briançon, Ludovic Arnaud a été assigné à comparaître au tribunal de commerce de Paris courant février pour s'expliquer sur une facture de 277 000 euros non payée par sa société Next Financial Partners à l'entreprise de promotion/construction immobilière Redman. La facture comprenait des frais d'études techniques réalisées sur le fort Vauban classé à l'UNESCO. Redman dénonce dans cette assignation "le non-paiement de ses honoraires, la rupture des pourparlers et l'attitude déloyale de Next". 

Source : Dauphiné Libéré

Article précédent

Pour la première fois depuis longtemps : il a parlé. Mis en cause par la mairie de Briançon , des opposants au projet mais aussi des personnes qui se disent créanciers, Ludovic Arnaud, le porteur du projet de réhabilitation du fort des Têtes s'est exprimésur D!Ci TV.  Nous vous le disions, une enquête judiciaire a été ouverte quant à l’opération de la société Next Partners de Ludovic Arnaud pour la réhabilitation du Fort des têtes de Briançon.  On le sait, le maire de Briançon a coupé toutes ses relations avec le promoteur qui envisage de réaliser des hôtels, des bars et des résidences dans l’ancien fort classé au patrimoine mondial de l’Unesco, puisqu'un fort Vauban.  Plusieurs personnes  se considèrent flouées par le promoteur, dont l’architecte, qui a affirmé n'avoir à ce jour pas touché un centime. 

Alors aujourd’hui Ludovic Arnaud sort de son silence et il l'annonce: il continue et il ira jusqu'au bout. Quant à la présentation de lui qui est faite où on le compare à un escroc, là aussi Ludovic Arnaud le dit : Non il n’est pas un escroc et l'enquête judiciaire ne l'inquiète pas.

En ce qui concerne les accusations de ses prestataires : Il a demandé une médiation avec l'ordre des architectes pour dénouer son contentieux avec le cabinet qui dit ne pas avoir perçu d'honoraires. De l'autre côté, il nie avoir escroqué ses investisseurs, la famille Monteynard en tête, qui disent avoir été abusés par le gérant de Next financial partners qui leur aurait fait perdre "près d'1 million d'euros" selon des propos rapportés par le Dauphiné libéré. Selon Ludovic Arnaud, la famille Monteynard ment et serait manipulé.

Confiant sur la réalisation du projet des forts des têtes, il explique  au micro de D!CI TV que les travaux pourraient commencer dans l'année, quand il aura mis fin aux polémiques et si la situation sanitaire le permet.

Il affirme même que la mairie de Briançon finira par changer sa position, une fois que tous les éléments seront là pour prouver qu'il est dans son droit. 

Entretien Hugo Guyon

En attendant, nous apprenons ce jeudi, après cet entretien, que 6 collaborateurs de Ludovic Arnaud auraient décidé de quitter le navire suite à cette affaire qui ne cesse prendre de l'ampleur. Ils auraient saisi les procureurs de Lyon et St-Etienne selon les informations du Dauphiné Libéré. Affaire à suivre. 

 

Honoraires non perçus
Briancon
Hautes-Alpes