Serre Che

Terrorisme : Le procès de l'assassinat du guide de montagne Hervé Gourdel reporté au 18 février

Le procès des hommes accusés d’être impliqués dans l’assassinat du Français Hervé Gourdel, un guide de haute montagne enlevé et décapité par des djihadistes en Algérie, devait s’ouvrir jeudi 4 février, plus de six ans après les faits. Il a finalement été reporté au 18 février en raison de l’état de santé du principal accusé, Abdelmalek Hamzaoui, a appris l’Agence France-Presse (AFP) jeudi matin de source judiciaire. Ce dernier est arrivé au tribunal en chaise roulante et, selon le médecin qui l’accompagnait, il est asthmatique et a été opéré de la hanche.

Hervé Gourdel, guide de montagne français originaire de Nice, avait été enlevé le 21 septembre 2014 et décapité par des djihadistes en Algérie, l'assassinat avait été revendiqué par un groupe qui avait prêté allégeance à l'Etat islamique. 15 Algériens sont poursuivis dans ce dossier dont au moins sept ont été tués par l'armée Algérienne. Durant le procès, cinq accompagnateurs du guide comparaîtront libres devant un tribunal Algérien pour "avoir hébergé un étranger sans autorisation". 

Hervé Gourdel était un passionné de montagne, habitué du massif des Ecrins et de l'Oisans où il a accompli ses premières aascensions. Ilavait de nombreuses accroches et amis dans les Hautes-Alpes, dans la Vallouise notamment. Ils sont nombreux à garder l'image de cet alpiniste, féru de photographie et de randonnées.

 

Plaie ouverte
massif des écrins
Hautes-Alpes