Serre Che

Quel avenir pour les Alpes-du-Sud ? Les réponses des maires de Briançon, des Orres et d'Arvieux

Ce mardi  Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Président de Régions De France, a organisé une réunion de travail réunissant plus de 300 professionnels de la montagne, afin de proposer des solutions pour construire ensemble l’avenir des Alpes-du-Sud.

« Nos Alpes du Sud sont depuis plusieurs mois dans une angoisse légitime, nous faisons face à une saison blanche, à une année noire ! Aujourd’hui, la situation n’est plus tenable pour des milliers de professionnels et de familles.

Nous devons mener le combat en pensant à aujourd’hui, mais aussi à demain. Les sports d’hiver font vivre directement plus de 60 000 personnes en région et attire près de 2 millions de touristes chaque hiver, ce secteur du tourisme, des loisirs, de l’hôtellerie et de la restauration, lourdement impacté par la crise sanitaire et la fermeture des stations de ski, joue depuis bientôt trop longtemps sa survie. Pour engager le retour à la vie dans les Alpes-du-Sud, nous avons décidé de mettre en place de nouveaux dispositifs sur deux calendriers successifs. Il nous faut dès maintenant gérer l’urgence, changer d’échelle et mettre en place des aides en fonction des territoires et non plus simplement en fonction des domaines d’activités.

Ce ne sont pas que les stations de ski qui sont touchées, c’est toute la montagne qui risque de couler :

➢ 8 millions d’€ d’investissements d’urgence en montagne pour les stations de ski,

➢ 3 000 € de prise en charge des frais de transport pour les classes découvertes,

➢ 140 millions d’€ d’aides économiques d’urgence disponibles et ré-abondées,

➢ 1 milliard d’€ déployés sur 2 ans pour la relance économique,

➢ 5 dispositifs annoncés la semaine dernière et un calendrier de relance touristique :

• dès le mois d’Avril – LE FORFAIT BOL D’AIR

• au mois de Mai – LE CHEQUE REOUVERTURE

• au mois de Juin – LE BILLET SOLIDAIRE

• le 1er Juillet – 2ème EDITION DE LA FETE DES TERRASSES

• le plan de promotion « ON A TOUS BESOIN DU SUD » sera mis en œuvre dès que possible.

➢ 20 % de places en plus dans les formations tourisme, soit 1 200 demandeurs d’emplois formés sur les métiers de saison en montagne,

➢ Déploiement de bornes emploi interactives courant avril/mai dans 4 villes de montagne, permettant à tous les demandeurs d’emploi de candidater facilement à des offres géolocalisées en région,

➢ 3 nouvelles maisons de santé ouvertes en 2021 dans les Alpes (budget : 2 millions d’€),

➢ 10 millions d’€ du 1er protocole « rebond » avec l’Etat pour des projets structurants (barrage de la Laye, berges du Bech, col de Larche, Pas de l’Ours…),

➢ Bonification de 20 % des FRAT aux communes de montagne.

 

Au-delà des secteurs d’activités ou de professions sinistrées par cette crise, c’est toute la montagne qui va souffrir et qui ne pourra pas s’en relever. Nous devons fixer dès aujourd’hui des perspectives. La Région sera au rendez-vous :

➢ La Région Sud double le montant de sa politique montagne : 200 millions d’€,

➢ Contrat d’avenir et fonds européens : 450 millions d’€,

➢ Aide aux territoires de montagne 55 millions d’€ (via les dispositifs CRET et FRAT),

➢ Un Plan « Montagne Préservée » dans le cadre de notre « COP d’avance », (projets d’énergies renouvelables dans les stations, le raccordement du hameau des Granges, dispositif Refuge zéro fumée (installation de micro centrales d'énergies renouvelables) …),

➢ Lancement d’une grande consultation sur l’avenir de nos montagnes à travers notre plateforme SUDOPOLIS.

Toutes ces mesures mises en œuvre de façon collective et coordonnée permettront d’accompagner et d’encourager un retour à la vie économique et touristique, essentiel pour nos professionnels et pour les habitants » a déclaré Renaud Muselier. 

 

 

En piste